bilan 2017
Actualités

Rétrospective 2017 ; 2018 : demandez le programme !

décembre 19, 2017

Le moins que l’on puisse dire, c’est que 2017 fut une année riche en projets, en sorties et en univers ! Un petit bilan s’impose donc, pour rafraîchir les mémoires !

 

1- Rétrospective 2017

 

► Au mois de mars, le premier tome de la saga Eden a vu le jour, sous les couleurs des éditions Milady. Vous découvriez alors ma plume dans un tout autre univers, une dystopie futuriste où se mêlaient romance, action, suspense et aventure. Une saga OVNI, donc, à ma contrée des chemins. Vos retours ultra positifs m’ont enchantée. Le second tome est paru en septembre, et le dernier devrait arriver pour avril 2018. La fougue de la jeune Eden et le charme de Drago auront fait chavirer quelques cœurs, et c’est un réel bonheur de constater à quel point l’univers a séduit ceux qui se sont lancés dans l’aventure !

► Pour la première fois, en 2017, j’ai arpenté les chemins de l’autoédition, la boule au ventre au début, je l’avoue, la crainte de ne pas parvenir au résultat escompté, la peur de l’accueil qui serait réservé à mes romans, et l’envie furieuse de satisfaire vos attentes. Un vent de liberté a soufflé sur ma plume, pour mon plus grand plaisir.

Sons of Alba a ouvert le bal. La fratrie des Mac Leod vous a emportés sur les terres ancestrales d’Écosse le temps d’un périple romantique au cœur des Highlands du 18ème siècle. Ma toute première romance historique a vu le jour, et l’accueil que vous lui avez réservé a été au-delà de mes espérances !

► En juin, je vous proposais ma toute première romance contemporaine, Quelque chose de bleu. Sur des airs de comédies romantiques, d’humour et quelques notes de rock, vous plongiez dans les préparatifs d’une future mariée, bordélique et incertaine. L’histoire de Lena, la petite Bretonne devenue basque, sembla avoir été un coup de cœur pour pas mal d’entre vous, et de loin, celui de mes romans qui vous a le plus touché cette année ! Cameron, l’Américain, a fait battre votre cœur sur les mélodies des Dark Alchemy et j’en suis ravie !

► Le mois d’août fut l’occasion de vous présenter une autre romance contemporaine, abordant un sujet beaucoup moins léger, la violence conjugale. J’ai délibérément choisi d’axer l’histoire sur l’après, la reconstruction de soi. C’est là qu’intervient pour Amy le Happiness Palace, cet endroit un peu loufoque où d’autres personnes en marge de la société et en manque de confiance et de sécurité ont trouvé refuge. Un seul mot d’ordre : l’entraide. Ce roman, bien moins marqué par le côté girly et comédie romantique que Quelque chose de bleu, vous a fait découvrir un tout autre type de lecture, où la romance a certes sa place, mais où l’évolution des personnages et leurs sentiments sont au cœur même de l’intrigue. Dennis en a séduit plus d’une, bien malgré lui, et le reste de la bande aussi ! Un joli moment que l’écriture de ce roman « doudou » et je l’espère, pour vous aussi lors de sa lecture.

► En octobre, Cupidon malgré moi a fait peau neuve ! Droits récupérés, couverture changée, texte remanié, l’ange grognon relève le défi de faire rencontrer l’amour à un humain désespéré, et le tout avec beaucoup d’humour. Anti héros au grand cœur, Antoine alias Cupidon a rencontré pour l’occasion de nouveaux lecteurs.

► Enfin, 2017 a vu la saga des Passeurs de Lumière toucher à sa fin, avec le dernier volet intitulé Le Saut de l’ange. Ma toute première vous a donc dévoilé sa fin, et vos retours m’ont une fois encore enchantée. Les aventures de Jared, Elisa, marc, Serena et Charlie semblent vous avoir emmenées dans de jolies contrées où l’espoir et l’amitié rencontrent la magie de l’après. Certains m’ont fait part des soucis de mise en page et de coquilles restantes (photos à l’appui), et je ne peux que les constater moi aussi. Voilà quelques mois déjà que j’ai demandé à mon éditeur de trouver un terrain d’entente pour que les droits me reviennent. Travailler ensemble avec des points de vue différents et une entente plus que compliquée n’aide pas la saga, bien au contraire, et me gâche le plaisir de l’avoir éditée. J’attends à ce jour de ses nouvelles, car en l’état, je dois attendre 2021 pour récupérer mes droits sur le texte. Il va de soi que si une solution pouvait être trouvée, je reprendrais en mains les trois tomes pour refaire un véritable travail éditorial dessus. Advienne que pourra …
EDIT : aux dernières nouvelles, je devrais les récupérer pour fin 2019. Comme vous le verrez ci-dessous, 2018 sera occupé par la saga Wild Crows, 2019 par celle d’Harper Jones, ce qui me laisserai le champ libre pour resortir la saga des Passeurs de Lumière en 2020.

 

2- Quoi de neuf en 2018 ?

 

Les voilà, les nouvelles ! 2018 s’annonce tout aussi passionnante et riche en nouveautés que le fut 2017 !

► Et l’année commencera sur les chapeaux de roue (c’est le cas de le dire) avec ma toute dernière saga : Wild Crows ! Le premier tome sortira le 18 janvier, et la version numérique est déjà en précommande ! (Fnac / Amazon). Ce sera effectif sur les autres plateformes de vente d’ici quelques jours. La version papier connaîtra elle aussi un système de précommande, mais via mon site internet, dès le début du mois de janvier. Je vous en dirai plus très prochainement ! Mais alors, Wild Crows, de quoi ça parle ? Si vous avez déserté ma page Facebook et mon site quelque temps, peut-être n’avez-vous pas eu vent de cette nouvelle aventure ? Alors voilà : Wild Crows est une saga prévue en quatre tomes. J’espère vous en offrir trois en 2018, et le dernier début 2019 : un planning serré et qui sera évidemment soumis à d’autres facteurs de ma vie personnelle. Je ferais de mon mieux pour le tenir, c’est promis ! La saga vous emmène sur une terre qui m’est chère, la Californie. Nous retrouvons Joe, jeune femme accomplie de vingt-sept ans, qui suite à une lettre laissée par sa défunte mère, décide de partir en quête de son père biologique. Celui-ci s’avère être le président d’un club de motos, les Wild Crows. Entre quête de soi, famille, rivalités, romance et trafics, vous n’êtes qu’au début de vos peines !
Depuis quelques semaines, je vous dévoile sur le site un nouveau chapitre chaque lundi, jusqu’au 18 janvier, jour de la sortie ! Pour rattraper votre retard et découvrir les débuts de ce premier tome, c’est par ici !

► Vous l’aurez donc compris, les bikers de Monty Valley vont m’occuper une grosse partie de l’année, ce qui ne laissera probablement guère de place à d’autres romans. Néanmoins, je vais vous parler en exclusivité d’une autre saga, qui du coup, sera probablement prévue pour 2019. Vous le savez déjà, mon cœur balance entre romance contemporaine et romance fantastique. Et après une année passée en compagnie de la première, je m’orienterai donc vers la seconde pour 2019. Avis aux fans d’histoires de vampires ! Une saga verra le jour dans un univers BitLit où romance, humour et fantastique se mêleront. La détective très spéciale Harper Jones devra faire face à son aversion pour les crocs point pour survivre à son destin tout tracé !

► Concernant une éventuelle suite de Sons of Alba : je n’en avais pas prévu au départ. Cependant, beaucoup d’entre vous étaient venus me voir en privé, m’expliquant en vouloir une, de préférence axée sur le plus jeune des frères Mac Leod. J’avais trouvé l’idée bonne sur le moment. Malheureusement, on ne contrôle pas ce qui se passe dans notre petit bordel imaginaire d’écrivain, et à ce jour, je n’ai pas l’inspiration nécessaire pour cette suite. J’ai besoin de me sentir en complète implication dans un projet pour me lancer, d’avoir une envie débordante de l’écrire, de savoir où je vais. La passion n’y est pas concernant cette suite, et je préfère de loin ne pas faire, que de mal faire, ou de faire à moitié. L’écriture ne se commande pas, elle se vit. Je sais que je vais faire quelques déçus avec ce choix, mais il faut que cela reste intuitif, non « forcé ». Et je ne peux malheureusement pas tout faire en une seule année. Aussi, à ce jour, je me contenterai donc de laisser les frères Mac Leod tels qu’ils sont. En revanche, pourquoi ne pas imaginer une petite nouvelle de Noël pour vous raconter ce qu’ils sont devenus ? Là, je ne dis pas non. Réponse dans un an !

► Enfin, côté événementiel, je ne pense pas aller au salon de paris cette année, cela représentant un très gros budget pour avoir un stand en tant qu’auteur indépendant. Mais à voir pour 2019 ! Je vais essayer d’être présente sur 3 ou 4 petits salons dans l’année et ne manquerais pas de vous en avertir sur min site et les réseaux sociaux lorsque j’en saurais plus. N’hésitez pas à vous inscrire à la newsletter tout en haut du site pour ne rien manquer !

Nous y voilà donc : le bilan du bilan !

 

http://www.zerkelmotorwerks.com/stuff8/jax.gif

Ainsi, comme vous pourrez le constater, 2017 fut le début d’une aire de liberté bienvenue, et 2018 n’en sera que le prolongement. En découvrant l’autoédition, j’ai pu en apprécier tous les avantages. Étant illustratrice pour l’édition ( Walkyrie créations ) le fait de réaliser moi-même mes couvertures ne me pose aucun problème, et j’aime l’idée d’agir comme je le veux, quand je le veux pour mes textes. Il ne faut pas non plus occulter le fait que l’autoédition permet à l’auteur d’être rétribué de façon plus juste. C’est un travail colossal, bien évidemment, qu’il s’agisse de la partie corrections, mise en page, promotion, mais cela ne m’effraie pas, et j’ai pu constater avec joie au cours de cette année que le travail abattu de mon côté pouvait largement rivaliser avec celui réalisé par de petites maisons d’édition. J’en profite pour remercier chaleureusement un noyau dur qui m’entoure pour travailler mes textes au mieux ! Elles sont formidables et font preuve d’une patience inouïe !
Je tenais à vous remercier également, pour votre fidélité, et vos petits messages, cette année encore ! Mes univers varient, et plutôt que d’appréhender ce choix pour le changement, vous vous accrochez à la barque et me suivez sur ce petit courant paisible et pleind de douceur qu’est la romance, qu’importe le paysage que l’ont traverse ensemble !

Enfin, l’année 2018 verra un nouveau changement s’opérer, afin de développer toujours plus ce penchant pour l’autoédition : je compte faire appel à IggyBook, qui propose la diffusion des livres sur le catalogue Hachette. Ainsi, vous pourrez commander le 1er tome des Wild Crows chez n’importe quel libraire, et trouverez la version numérique sur toutes les plateformes de vente en ligne.

2018 sera donc bel et bien sous le signe de l’envol, et de l’indépendance !

Et parce que la romance indépendante mérite tout autant d’être reconnue que celle des grosses maisons, je vous invite à découvrir mes amies auteurs Jordane Cassidy et Angel B. Le groupe Facebook la littérature sentimentale autoéditée française, dont nous sommes les admins vous permettra de découvrir de nouveaux auteurs indépendants régulièrement !
Sur ce, je vous souhaite à tous de très bonnes fêtes de fin d’années, et tous mes vœux les plus sincères pour 2019 !
Pour finir, je laisse Monsieur Brel vous rappeler l’essentiel…

« Le seul fait de rêver est déjà très important. Je vous souhaite des rêves à n’en plus finir et l’envie furieuse d’en réaliser quelques-uns. Je vous souhaite d’aimer ce qu’il faut aimer et d’oublier ce qu’il faut oublier. Je vous souhaite des passions, je vous souhaite des silences. Je vous souhaite des chants d’oiseaux au réveil et des rires d’enfants. Je vous souhaite de respecter les différences des autres, parce que le mérite et la valeur de chacun sont souvent à découvrir. Je vous souhaite de résister à l’enlisement, à l’indifférence et aux vertus négatives de notre époque. Je vous souhaite enfin de ne jamais renoncer à la recherche, à l’aventure, à la vie, à l’amour, car la vie est une magnifique aventure et nul de raisonnable ne doit y renoncer sans livrer une rude bataille. Je vous souhaite surtout d’être vous, fier de l’être et heureux, car le bonheur est notre destin véritable. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *