10 astuces pour booster les ventes de tes romans

10 astuces pour booster les ventes de tes romans

Si tout le monde a déjà entendu parler des 7 vies du chat, en revanche, peu d’entre nous connaissent les multiples vies d’un livre.

Pourtant, sache qu’elles sont bien réelles et qu’elles représentent une infinité de possibilités pour permettre à tes romans d’obtenir l’impact qu’ils méritent.

S’il est une chose que l’industrie du livre a bien comprise, c’est la capacité dont dispose un livre à se renouveler.

Tu penses avoir déjà tout essayé pour booster les ventes de tes écrits ?

Bonne nouvelle ! Il est fort probable que tu fasses erreur.

Voici des pistes qu’il te faudra très sérieusement envisager afin d’offrir à tes romans une existence complète et à la hauteur de tes attentes.


1. Une panoplie de formats

Le plus évident de tous les conseils : plus tu proposeras de formats de lecture, plus tu pourras toucher de lecteurs différents. Le minimum que tu puisses mettre en place, c’est :

  • Un format ebook

  • Un format broché

Sans ces deux formats, tu vas droit dans le mur…

Tu disposes déjà de ces deux pré-requis ? Parfait !

Tu aimerais aller plus loin encore ? Tu peux te renseigner pour d’autres projets. Tout dépendra bien évidemment du succès actuel des romans concernés, du budget dont tu disposes, et des priorités qui sont les tiennes. Chaque cas est unique.
Il existe une infinité de possiblités : création d’un format poche, d’un format audio (Il est possible de suggérer ton manuscrit à Audible, par exemple), une version illustrée, etc.

À toi de voir quels projets peuvent convenir à ton roman et à tes attentes. Mais à l’ère où l’audio prend son envol, pourquoi ne pas tenter ta chance ?

2. Un rebranding de couverture

Voilà une superbe idée à mettre en place si tes ventes baissent au fil du temps, ou si elles n’ont jamais vraiment décollé…

La couverture, c’est LA première barrière potentielle entre un lecteur qui voit ton roman et qui pourrait envisager de le lire. Elle se doit d’être professionnelle, adaptée au genre du roman, à une époque donnée, lisible, reconnaissable, unique. J’ai rédigé une article pour t’aider à mieux choisir ta couverture, je t’invite à le lire pour plus d’informations sur le sujet.

Si tu n’es pas un professionnel du graphisme, sois raisonnable ! Délègue cette tâche primordiale à quelqu’un qui l’est. Investir dans une couverture efficace, c’est s’assurer de vendre plus de roman. Fignoler soi-même un visuel “vite fait bien fait” ne suffit pas… il en va de ta crédibilité en tant qu’auteur, et de cette simple couverture découlera le résultats de tes ventes.

Une couverture efficace ne suffit pas, mais une couverture inefficace, en revanche, c’est la certitude de se tirer une balle dans le pied.

3. Une redéfinition

Parfois, un de nos romans ne se vend pas parce que nous n’avons tout simplement pas pris le temps de bien le définir dès le départ.

Avant même de commencer une histoire, il est bon d’en délimiter les caractéristiques.

  • Quel est le genre et le sous-genre du roman ?

  • Quels sont les codes à respecter dans mon intrigue pour ces catégories ?

  • Quels “tropes” ou schémas habituels vont être exploiter ?

  • Quel est le point de départ ? Le point d’arrivée ? Les grandes lignes de l’intrigue ?

  • Qui est le public visé par ce roman ?

Autant de questions auxquelles tu dois répondre si tu veux être certain(e) de pouvoir ensuite communiquer de la bonne façon sur ton roman. Non, un roman ne s’adresse pas à “tous ceux qui voudront”. Non, on ne peux pas créer un mix entre 18 genres sans respecter les codes de ces derniers et espérer que les lecteurs comprendront. Parce que la réalité, c’est que les lecteurs ont des attentes, et qu’il est de notre devoir d’auteur de composer sur une partition où se mêleront nos envies et les leurs, ou tout du moins, si nous tenons à créer des histoires qui fonctionnent.

Attention, je ne te dis pas d’écrire sur les thématiques à la mode, où sur des sujets qui ne te conviennent pas, ni même de t’aventurer dans un univers qui n’est pas le tien. Seulement, il faut savoir faire ce tu aimes, comme tu aimes le faire, tout en tenant compte de ce que les lecteurs aiment aussi.

Il n’existe que des clichés, la seule différence, c’est notre manière de les aborder pour créer un récit unique.

4. Un quatrième de couverture impactant

Si la couverture d’un roman est la première étape de séduction envers tes lecteurs, la seconde repose sur la qualité de ton quatrième de couverture. C’est un art à part entière pour lequel il faut s’armer de patience.

Des regards extérieurs peuvent aider, nous ne pouvons pas seuls déterminer s’il est convaincant ou non.

Une des clés réside dans le fait de commencer par une accroche d’une ou deux phrases qui pourraient suffire à promouvoir ton roman dans une pub. Séduis, attire, sème le mystère, ménage le suspense.

Une seconde suffit au lecteur pour savoir s’il zappe le roman ou s’il continue sa lecture. S’il opte pour la seconde option, tu as réussi ton “crochet”. Mais ce n’est pas tout : l’ensemble du quatrième de couverture doit aller à l’essentiel, sans trop en dire, attiser la curiosité du lecteur et lui promettre un voyage émotionnel sans précédent.

On ne devient pas expert en copywriting en claquant des doigts. Il faut travailler encore et encore pour nous améliorer, comparer ce qui marche chez les livres de notre genre, adapter, concevoir, recommencer, encore et encore. On progresse au fil du temps.

Tu peux choisir de suivre des formations dans ce domaine ou auprès d’auteurs qui ont fait leurs preuves. N’hésite pas à demander l’avis de tes lecteurs ou de tes contacts auteurs quant à ton quatrième actuel.

Un résumé mal réalisé peut être un réel frein à la vente d’un roman. Le remanier peut complètement changer la donne et impacter son succès.

5 – Un recensement plus performant

Je te parle ici de la manière dont tu enregistres ton roman chez les différents revendeurs. Il existe des astuces pour le rendre plus visible sur les plateformes. En voici quelques unes :

  • Sur Amazon tu peux choisis jusqu’à 10 catégories. Pour ce faire, rends-toi sur ton espace auteur, puis dans la zone de contact, demande à ce que ton roman, en précisant son ASIN, soit incorporé aux catégories de ton choix. Attention, ta requête ne sera prise en considération que si tu utilises la hiérarchie de pages telle qu’elle est dans la boutique Amazon.

    Ainsi, pour un ebook de romance fantastique que tu souhaiterais ajouter dans une catégorie sur les anges, voici ce que tu peux demander :

    Boutique Kindle > Ebooks Kindle > Ésotérisme et Paranormal > Anges et angéologie

    Puisque c’est fidèle que cela s’affiche dans le menu Amazon Kindle.

    Attention, les catégorie pour les livres brochés sont différentes de celles pour les ebooks, et il faut faire une demande pour l’un et l’autre séparément, ou en précisant l’ASIN de chacun.
  • Sur toutes les plateformes, il est bon d’utiliser des mots-clés pertinents, en fonction des recherches les plus couramment faites dans la barre de recherche. Pour les trouver, rends-toi sur Amazon.fr et commence à taper un mot clé ; Amazon te proposera les tournures les plus fréquemment recherchées comme suggestions.

  • Ton résumé doit comporter un maximum de mots-clés pour que les algorithmes des plateformes les proposent lors des requêtes clients.

  • Un sous-titre peut augmenter la visibilité de ton roman dans les recherches.

6. Une existence dynamique

Ce dont il est question ici, c’est de garder en mémoire qu’un livre publié ne doit pas passer aux oubliettes une fois que ses ventes baissent. Au contraire !

Faire vivre ton catalogue, c’est une des clés du succès !

Tout comme le ferait un éditeur, en tant qu’auteur indépendant, il sera de ton devoir d’alterner les promotions sur tes romans, d’en mettre tour à tour certains en avant, puis d’autres, de ne jamais les laisser mourrir dans un fond de tiroir.

Tu as les cartes en main, à toi de jouer !

N’hésite pas à présenter à tes lecteurs des romans de même genre que le dernier de toi qu’ils ont t’aimé, que ce soit lors des discussions avec eux ou bien à la fin de tes romans avec un lien vers la boutique Amazon.

Ton catalogue, c’est ce qui te fera vivre de ta plume à terme, et plus il grandit, plus les possibilités sont nombreuses ! Pourquoi ne pas mettre en place une intégrale de ta saga ou regrouper trois histoires de même genre dans un coffret numérique pour une occasion particulière ? Laisse ta créativité s’exprimer et surtout, n’oublie aucun de tes précieux.

7. Une réécriture

Eh oui, parfois, la réécriture peut être une seconde vie pour l’un de tes romans.

L’avis des lecteurs peut être bénéfique afin de mettre en lumière (surtout lorsque plusieurs s’accordent sur le même détail) le fait que certains points peuvent être améliorés.

La réécriture peut apporter des bénéfices incroyables à tes ventes :

  • Avec le recul, on peut réaliser qu’une incohérence a été omise, ou que tel passage peut être approfondi.
  • Tu peux envisager d’ancrer davantage les tropes du genre dont il est question avec ton roman pour le faire gagner en profondeur et mieux cibler son lectorat type.
  • Libre à toi de réorienter un roman “ovni” vers un genre plus défini

Voici quelques exemples de ce qu’il est possible de faire, mais une fois encore, la liste n’est pas exhaustive. Fais fonctionner tes méninges !

8. Une corrélation

S’il est un fait incontestable, c’est que les romans inclus dans une série ou saga se vendent généralement mieux que des one-shots. Mais tu peux aussi relier des one-shots grâce à diverses astuces. Voici quelques pistes à étudier :

  • Relier entre eux plusieurs romans one-shot pour créer une continuité, en leur octroyant des personnages en commun, une intrigue commune ou autre point d’ancrage.
  • Insérer le personnage d’un autre roman dans ton intrigue pour en faire un crossover
  • Repenser divers romans comme une seule et même collection via une thématique commune.

N’oublie pas à la fin de chaque livre d’orienter ton lecteur vers un roman complémentaire avec un lien direct vers la boutique Amazon ou autre lieux d’achat. Simplifie au maximum la démarche d’achat, prémache le travail.

La vérité, c’est que le succès d’un auteur ne dépend pas de la réussite d’une saga ou d’un roman, mais de la capacité de ses lecteurs à passer d’un de ses romans à un autre, puis à un autre, puis à un autre…

9. Une visibilité nouvelle

Ceci s’acquiert essentiellement grâce à la publicité.

De nos jours, en tant qu’auteur, il nous faut apprendre la publicité qu’elle soit sur Facebook ou sur Amazon. Financer des campagnes de publicité sans réellement contrôler nôtre retour sur investissement, sans comprendre les données de celles-ci et donc, sans les analyser, cela revient à jeter de l’argent par les fenêtre.

Le mieux est de se former aux spécificité de ces pubs, car l’outils Facebook, par exemple, est bien plus complexe qu’il n’y paraît. Oui, tout le monde peux cliquer sur les boutons et créer une publicité, mais non, tout le monde n’est pas en mesure de créer une vraie publicité efficace, parce que ce n’est pas inné, cela s’apprend.

Je me forme moi-même actuellement auprès de pointures dans ces deux domaines, et c’est un travail de longue haleine, mais aussi et très clairement, un investissement pour mon avenir.

Pour débuter avec la publicité Facebook, je te recommande le blog de Danilo Duchesnes sur lequel tu trouveras des articles très complets pour te guider. Mais ne lésine pas sur les formations, car la publicité, même si elle est un art complexe, te permettra de faire vivre ton catalogue de romans de manière bien plus efficace encore.

10. Un cycle infini

Les neuf pistes étudiées précédemment doivent faire partie de tes habitudes de travail, tu dois les intégrer dans un cycle de réflexion permanent autour de tes sorties et de tes romans déjà parus.

Il en existe des dizaines d’autres, puisque la seule limite est celle que tu te fixes. Laisse libre cours à ton imagination, à ta créativité, sois force constante de proposition et accorde de l’attention à chacun de tes titres.

En bref

Tu détiens désormais des clés supplémentaires pour mener à bien ton chemin dans le monde littéraire. N’hésite pas à les transmettre à ton tour, et à les user plus que de raison.

Pour t’aiguiller plus en profondeur dans la manière de communiquer sur tes romans, je te propose de recevoir gratuitement 10 leçons de marketing pour auteurs. Une leçon par jour pendant dix jours, le tout par email ! Ainsi, tu auras une vision globale de la communication qu’il te faudra mener autour de tes romans.

Pour recevoir ces 10 cours gratuits, c’est par ici !

Le parcours d’un livre est comme celui d’un auteur, construit de milles vies en une. Que chacune d’entre elle te remplisse d’agréables surprises !

Laisser un commentaire