wild crows anecdotes
Actualités | Les coulisses des romans | Vous & moi

Wild Crows en 5 anecdotes

avril 2, 2018

Bonjour, bonjour !

Pour vous faire patienter jusqu’au 25 avril, jour de la sortie du tome 2 de la saga Wild Crows, j’ai décidé de vous livrer quelques secrets de coulisses concernant les bikers de Monty Valley.

Je vous avais déjà présenté dans un précédent article les dessous de l’écriture, de la réflexion en amont, mes diverses muses pour ce projet et ce qui m’avait poussée à le concrétiser, mais il reste malgré tous quelques secrets dont vous ignorez encore l’existence !

 

wild crows secrets

 

1.Monty Valley

 

Si la ville de Monty Valley a été créée de toutes pièces par mon petit désordre imaginaire, son implantation ne laisse en revanche rien au hasard. Passionnée de voyage, j’ai eu la chance de parcourir la côte ouest des États-Unis en 2016 et je suis tombée amoureuse de ces paysages et de ce savoir-vivre propre à la Californie. Sa frontière avec l’état du Nevada revêt un éventail d’espaces naturels à couper le souffle, dans lequels on rêverait de rouler, cheveux au vent, en empruntant des routes désertes où l’on se sent seul au monde. Un plaisir intense et inimitable ! L’endroit s’avérait donc tout indiqué pour mon club de motards, et le fait de le connaître pour l’avoir visité par moi-même était un réel plus à mes yeux. J’aime faire partager via mes romans les plus beaux endroits que j’ai eu la chance de visiter sur le globe, et tente, à ma manière de vous faire partager ce ressenti, cette passion qui m’anime en y songeant.

J’ai donc imaginé Monty Valley près de Vacaville, profitant ainsi de la proximité de San Francisco (la ville la plus chère à mon coeur) et du Nevada, localisation qui ouvrirait des marchés forts intéressants pour les Wild Crows et leurs trafics. En prime, ils bénéficieraient de plaines désertes au sable jaune, de canyons rougeoyants aux accents de Far West, et de vaste prairie lorgnant les chaînes de montagnes où des neiges s’accrochent encore au printemps. Les mots ne parlent pas autant que les photos, aussi je vous livre quelques clichés de mon voyage sur ces terres préservées et somptueuses.

 

california

 

2. Joe Blake

 

Joe Blake, devait au départ se nommer Joe Baker. C’est venu comme ça, comme un cheveu sur la soupe. Mais plus j’avançais dans le roman, plus je sentais qu’un truc ne tournait pas rond. Eh oui ! Joe étant le diminutif de Joséphine dans notre cas, “Joséphine Baker” aurait été un tantinet déjà vu ! RIP à cette merveilleuse artiste ! J’ai donc changé pour Blake, qui sonnait mieux. Mais loin de me départir de cette ressemblance avec miss Baker, j’ai décidé de garder ce petit “couac” dans l’intrigue, en expliquant que la mère de Joe avait choisi ce prénom par amour de la célèbre chanteuse. 🙂

 

joe blake

 

3. Tome 1 / romance ou pas ?

 

La question est restée en suspens dans ma tête jusqu’à ce que le tome 1 avance assez pour qu’il me faille faire un choix. Et si je sais que certains d’entre vous sont restés frustrés par l’absence concrète de romance dans le premier volet de la saga, je sais aussi que la plupart apprécient que l’on ait laissé à Joe assez de temps pour prendre ses marques avant de se précipiter vers quelqu’un. Premièrement, cela ne lui ressemblerait pas, et deuxièmement, j’avais à cœur de ne pas suivre les clichés de ce type de saga, en laissant justement le temps au temps, afin de construire quelque chose de progressif et de solide. Au cours du tome 1, je vous distille donc de petits instants romancés dans ne jamais livrer quelque chose de certain, si bien que vous le terminez en vous demandant : mais alors, qui va faire succomber Joe ? Pour connaître la réponse, il faudra s’armer d’un peu de patience, mais tout vient à qui sait attendre. Les difficultés forgent la beauté d’une histoire, non ?

 

romance

 

4. Ajouts en cours de route

 

Autre caractéristique de mes récits, si je planifie le début, la fin des intrigues, tomes et sagas compris, mais aussi les grandes lignes, si je dessine le portrait des personnages, et anticipe leurs relations, il y a quelque chose sur lequel, à un instant donné, je perds le contrôle. C’est difficile à définir, et pourtant, nombre d’auteurs se retrouvent ainsi, piégés par leurs personnages, soumis à leurs tempéraments qu’ils ont pourtant choisi avec soin, et dépendants de leurs réactions, et des situations qui découlent naturellement de leurs actions, les éloignant de ce qui était inscrit sur le plan de départ. Ainsi, la force des personnages et l’enchaînement des scènes nous emmènent parfois sur de nouvelles voies, plus en adéquation avec l’ensemble, mais il nous faut pour les découvrir, avancer jusqu’à ce point de l’histoire où l’évidence nous saute aux yeux ! Aucun de mes romans n’y a fait exception, et j’ai parfois ainsi écrit des éléments essentiels de l’intrigue, alors qu’ils n’étaient pas du tout prévus initialement, allant jusqu’à faire mourir un personnage clé, à faire tomber l’héroïne dans les bras de celui qu’on n’attendait pas dans ce rôle, etc. Les exemples seraient trop nombreux, et les Wild Crows ont eux aussi, à certains instants, pris le contrôle.

Ainsi, dans le tome 1, si j’avais tissé les lignes de la fin de l’intrigue, notamment les conflits opposant les Wild Crows et une autre famille, un élément perturbateur n’était pas défini avant le début de ma phase d’écriture. Un des personnages a naturellement trouvé sa place dans le feu d’artifice final. C’est venu au fil de l’écriture, plus j’approfondissais son tempérament, son vécu, plus son rôle prenait du sens à mes yeux, et il “devait” avoir un rôle à jouer dans tout cela. Ça ne pouvait plus en être autrement.

De la même manière, une fois le tome 2 écrit, je suis revenue sur certains passages lors de la correction. Et je sens déjà poindre une intense frustration de la part des fleurs bleues qui me lisent ! ☺ IL Y A bien un début de romance dans Révélation. Un vrai début. Mais il y en avait plus au départ. Seules mes bêta-lectrices ont donc lu ce second tome dans sa version initiale, puisqu’en le corrigeant, j’ai décidé qu’il était nécessaire de tourner les choses autrement pour Joe, pour respecter au maximum son tempérament, mais aussi celui de la personne concernée, et livrer des sentiments bruts dans un univers qui l’est tout autant. Rien ne sera facile pour la fille du Président, pas même les histoires de cœur, cela va de soi, et cela s’inscrit aussi dans une logique liée au club et aux règles qui dirige.

Enfin, dans le tome 2, Joe sera amenée à songer au pire, à s’imaginer devoir commettre un acte irréversible. Rien de tout cela non plus n’était prévu dans mes plans de départ. Mais cela renforçait son évolution, et les liens qu’elle entretient avec un autre personnage. Ça avait du sens, et en donnait davantage à d’autres pans de l’histoire. Alors j’ai laissé “mini doc” prendre les commandes.

 

écriture le pouvoir des personnages

 

5. Fin de la saga

 

Pour conclure cet article très spécial, je vais vous parler de la fin de la saga, ou plutôt des fins, qui à ce jour me tournent dans a tête. J’ai bien entendu en tête le principal, et ce depuis le tout début. Mais quelques détails restent à préciser, et je doute fort qu’ils n’évoluent pas encore d’ici là — merci aux personnages trop caractériels !

Je suis partie sur 4 tomes, vous le savez. Pour l’instant, je m’en tiens là, car j’ai l’intrigue pour ces 4 opus, pas un de plus. MAIS, information à prendre avec des pincettes, il reste envisageable, malgré tout, si je venais à trouver l’évolution de tel ou tel personnage trop brusque, que je prolonge d’un tome. Un ultime tome. Si toutefois, j’avais matière à l’écrire, c’est à dire, la certitude de disposer d’une intrigue complète et ficelée, et AVEC LA CERTITUDE que cela desservira l’intrigue. Faire un tome supplémentaire pour en faire un, cela n’a pas de sens pour moi. Ce que je désire le plus est de servir cette histoire du mieux que je peux et d’accompagner les personnages jusqu’à ce qu’ils aient tous pu évoluer du point A au point B. Je tiens à vous livrer cette saga de la meilleure des manières, et c’est aussi pour ça que je m’interroge constamment sur ce qui serait le mieux ou non. Je ne dis donc pas qu’il y aura un 5ème tome, attention, mais que je ne ferme pas les portes à cette option, si cela devait servir l’intrigue, qui pour moi, reste la priorité.

Quoi qu’il advienne, je vous promets une fin heureuse ! Je ne spolierai rien, mais je sais que beaucoup d’entre vous ne lisent que de la romance, et craignent les fins dont on a du mal à se relever. Pas d’inquiétude, ici ! Si les Wild Crows baignent dans l’ombre, je vous garantis que la saga respectera les codes de la romance, c’est à dire, avec une fin positive ! Le tome 2 sortira le 25 avril, et je pense que la saga complète devrait paraître avant la fin de l’année, si tout se déroule sans encombre !

 

fin wild crows

Si vous n’avez pas encore tenté l’aventure Wild Crows, ne manquez pas les premiers chapitres en lecture gratuite et l’offre éclair sur toutes les plateformes du 1er au 4 avril, où l’ebook ne sera qu’à 0,99 € !

Je vous dis à bientôt pour de nouvelles révélations, en attendant la seule et l’unique, dans 23 petits jours !

 

Blandine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *