• Sortie tome 2 le 29 février en broché sur Amazon + ebook partout.
  • Précommandes numérique en cours sur toutes les plateformes
  • Saga de 4 tomes
  • Mêmes personnages / même couple tout du long
  • Romance suspense slow burn

RÉSUMÉ TOME 1

Un biker solitaire, une journaliste intrépide : une alliance improbable, et pourtant…

Dans l’intérêt du club, on m’a chargé de jouer les chaperons pour Iris Dubreuil, une journaliste française venue redorer l’image des Valhalla Keepers MC.

La tâche est ardue : les problèmes relationnels que je trimballe depuis l’enfance compromettent mes chances d’y parvenir sans entrave, d’autant que miss Je-sais-tout n’est pas du genre à se contenter de peu…

Entre la quête de vérité qui me hante, les tensions au sein du club et les menaces inattendues, les prochaines semaines s’annoncent explosives. 

Si je dois collaborer avec elle, perdre ma tranquillité sera un moindre mal… 


Les lecteurs peuvent découvrir ma plume ainsi que l’arrivée dans le club du personnage principal HAAKON dans le préquel gratuit dispo ici.


TROPES :

  • Bikers
  • Enemies to lovers
  • Bad boy
  • Slow burn romance
  • Collaboration forcée
  • Les contraires s’attirent
  • Passé traumatique

Quelques extraits pour accompagner la promo de la saga

Tu peux tout aussi bien en choisir d’autres.

« Dans ce monde, un « ta gueule » peut vouloir dire « je t’aime ». La seule lueur de vérité se trouve dans le regard de la personne en face de vous. Sa bouche peut mentir, ses yeux n’en sont pas capables. À force de passer ma vie en retrait, j’ai longtemps pu observer les autres. C’est fou tout ce que des prunelles racontent. Le contraste est saisissant : je suis aussi asocial que capable de décrypter les gens. »


« Un anniversaire, c’est censé être joyeux, pas une putain de blessure qui nous foudroie. Pourtant, celui-là casse les codes. Il me détruit chaque année un peu plus. »


« Je vis pourtant dans un monde bien plus cruel, où les conflits règnent et côtoient l’illégalité, le danger, la mort et le sang. Seulement, cet univers, j’en connais les codes et je comprends son mode de fonctionnement. J’y ai forgé mes repères.En revanche, avec elle, c’est l’inconnu. Je ne sais pas sur quel pied danser face à cette journaliste, et tout ce qui la concerne m’est hors de contrôle. Et ça, c’est insupportable pour moi. Je ne peux pas me fier aux inconnus, encore moins quand ils sont à ce point différents de moi. J’ai beau être en marge, je me soucie des gens. « 


« — Pardon.

Qui s’excuse de donner le sourire à un condamné à mort ? 

Elle.

Iris Dubreuil. La journaliste la plus pénible du globe, mais aussi la seule femme qui réussit à me rendre plus humain. « 


Quelques visuels dans lesquels tu peux puiser si besoin (aucune obligation).

Clique sur l’image pour l’avoir en taille réelle.