fbpx
top10 vampires
Actualités Humeurs d'auteur Vous & moi

Top 10 Vampires

Mythe ou légende, le vampire a le mérite d’animer les imaginaires les plus fous depuis des siècles ! Il fascine autant qu’il effraie, combo magique pour nous permettre des voyages passionnants !

De Dracula à Lestat, en passant par Angel ou Spike, tous ont marqué nos mémoires par leurs personnalités complexes et leur charisme indéniable.

Seulement voilà. Harper Jones a pour objectif de nous débarrasser de ces “monstres” ô combien séduisants, bien que dangereux.

J’ai donc jugé bon de créer ici un récapitulatifs des chouchous des lecteurs et des spectateurs avant qu’ils ne viennent à disparaître…

Prêts pour un tour d’horizon des canines pointues ?
Livres, séries TV, films, tout y est !

Voici mon top 10 très personnel et sans ordre de préférence, tant il regroupe des incomparables. Let’s go !

1. Dracula, le vampire mythique

Comment aborder le thème des vampires sans commencer par le plus connu de tous, j’ai bien entendu nommé le Comte Dracula.

Roman de Bram Stroker écrit en 1897, (et oui, ça date, mais après tout, ça reste “jeunot pour un vampire ^^) il raconte l’histoire du comte Dracula, vampire se nourrissant du sang des humains capable de les transformer à leur tour.

Ce fut un succès sans précédent. La raison ? La personnalité troublante et complexe du personnage central, combiné à l’art de manier le suspense façon Bram Stoker.

Loin de n’être qu’un monstre, ce vampire reste avant tout un humain damné, avec des failles et des nuances qui ne laissent personne indifférent. On le craint, autant qu’on éprouve de l’empathie pour lui. Voilà qui fait toute la magie du personnage.

Plusieurs adaptations cinématographiques ont eu lieu depusi, dont le célèbre film de Francis Ford Coppola.

« Mais ce n’est pas une œuvre de haine. Le pauvre être qui a causé toute cette souffrance est le plus malheureux de tous. Songez quelle sera sa joie à lui aussi quand, son double malfaisant étant détruit, la meilleure part de lui-même survivra, son âme immortelle. Vous devez avoir pitié de lui aussi, sans que cela empêche vos mains de le faire disparaître de ce monde. »

Bram Stoker, Dracula, chapitre 23.

2. Entretien avec un vampire

Anne Rice reste l’une des maîtresses incontestée et incontestable quand il est question de vampires. Sa saga sur le célèbre Lestat de Lioncourt compte pas moins de 10 tomes et a inspiré en 1994 le petit bijou de cinéma qu’est “Entretien avec un vampire, dans lequel nous retrouvons Brad Pitt, Tom Cruise, ainsi que l’actrice Kirsten Dunst enfant. Une merveille !

D’autres films ont vu le jour, grâce aux romans d’Anne Rice, notamment “la reines des damnés”, mais aucun n’égale Entretien avec un vampire.

Voici le résumé du film :

San Francisco dans les années 90. Un jeune journaliste, Malloy, s’entretient dans une chambre avec un homme élégant, à l’allure aristocratique et au visage blafard, Louis, qui lui fait de bien étranges confidences. Malloy, subjugué par la séduction de son interlocuteur lui demande, à l’aube, de le faire pénétrer dans son monde, celui des vampires.

« Seul celui qui ne porte aucun intérêt à son existence est parfaitement libre, car il a la force extraordinaire d’être prêt à mourir. »

Anne Rice, Entretien avec un vampire

3. Buffy contre les vampires

Créée en 1997 par Joss Whedon, cette série à bouleversé toute une génération dont j’ai la chance de faire partie ! hello trentenaires ! ☺

La trilogie du samedi soir n’attendait que nous, posté devant M6 pour nous embarqué très loin à l’aide de séries fantastiques. Buffy, c’est l’histoire d’une jeune femme qui découvre être l’élue, comprenez, l’humaine capable de tuer les vampires t autres démons. Lycéenne au départ, la jeune femme découvre ses capacités avec l’aide d’un mentor, Giles, mais doit en parallèle mener la vie normale d’une jeune femme de son âge… ce qui implique une dimension sentimentale évidente, et qui d’autre qu’un vampire pourrait remettre en cause, tout ce pourquoi elle a été conçue ?

Le succès fut phénoménal !

Je l’avoue, j’ai moi même récemment craquée pour le coffret intégrale de la série, tant elle a marqué ma préadolescence. Une héroïne forte, fière, féministe, même, et à l’époque, ça ne courrait pas les rues ! Des thématiques novatrices à la télé, une approche psychologique de l’adolescence, bref, un petit plaisir !

Si bien que quelques années après, les romans adaptés de la série ont suivi !

Bon, qu’on soit clairs : vus les avis sur les romans, cela ne semble pas être du niveau de la série.

En revanche, si vous n’avez encore jamais regardé Buffy, mais qu’attendez-vous ? alors oui, il faudra faire face aux effets spéciaux made in années 1990, mais ça en vaut la peine… Ne serait-ce que pour les deux grandes histoires d’amour de Buffy ? Dans quel camp serez-vous à la fin ?

Moi j’ai le mien ! Depuis… 20 ans ! (la vache, 20 ans déjà… ça fait mal !)

Quel bonheur d’entendre et de revoir ce générique !


« J’ai été en vie bien plus longtemps que toi, et j’ai été mort plus longtemps encore. J’ai vu des choses dont tu n’as pas idée, et j’en ai fait de bien pires encore. Je n’ai pas vraiment la réputation d’être un grand penseur, je marche au goût du sang et mon sang a tendance à n’irriguer que très rarement mon cerveau. Tout ça pour te dire que j’ai fait un paquet d’erreurs, je changerais des tas de choses si je pouvais. J’ai plus de cent ans Buffy, et il n’y a qu’une chose dont je n’ai jamais douté, c’est de toi. »

Buffy contre les vampires. Spike.

4. Twilight

Une chose est certaine, concernant cette saga : elle a déchainé les foules !

Certains ont adoré les livres, détesté les films, et inversement. Beaucoup ont encensé les deux. Pour ma part, j’ai dévoré les 4 romans de Stephenie Meyers et j’ai tout de même trouvé leurs adaptations cinématographiques agréable à visionner, même si moins palpitantes que les textes originaux.

Un romance Young adult qui a fait battre des millions de cœurs dans le monde

Résumé du film :

Isabella Swan, 17 ans, déménage à Forks, petite ville pluvieuse dans l’Etat de Washington, pour vivre avec son père. Elle s’attend à ce que sa nouvelle vie soit aussi ennuyeuse que la ville elle-même. Or, au lycée, elle est terriblement intriguée par le comportement d’une étrange fratrie, deux filles et trois garçons. Bella tombe follement amoureuse de l’un d’eux, Edward Cullen. Une relation sensuelle et dangereuse commence alors entre les deux jeunes gens : lorsque Isabella comprend que Edward est un vampire, il est déjà trop tard

« Je n’ai jamais regretté les décisions qui m’ont mise nez à nez avec la mort, elles m’ont aussi rapprochée d’Edward. »

Fascination, Twilight (1)

5. True Blood

Au départ, il s’agissait d’une saga, intitulée La communauté du sud, écrite pas la plume experte de Charlaine Harris.

En toute transparence, ce fut la première saga vampire que j’ai dévorée à ce point ! Si bien que ce fut l’unique fois où; trop impatiente pour attendre la sortie d’un tome en français, j’ai cédé et acheté la suite en anglais, bien que je ne sois pas bilingue. tant pis, je l’ai lu dans la langue originale, car je ne tenais plus en place.

Charlaine Harris nous emmène dans la petite ville de Bontemps en Louisiane, où les vampires n’ont rien trouvé de mieux que de faire leur coming-out. Mais soyez rassurés (en apparence 😉 ) du sang synthétique vient d’être mis en circulation pour éviter les débordement : le True Blood, une boisson prévue pour les vampires…

Tout va donc pour le mieux, ou pas… tous les vampires n’acceptent pas ce mode de vie, et tous les humains ne tolèrent pas leur existence !

Voilà comment nous découvrons l’existence jusqu’alors paisible de Sookie, jeune serveuse célibataire et curieuse. Orpheline, elle a grandi chez sa grand-mère et a hérité d’un don assez spécial, puisqu’elle entend tout ce que pense les gens autour d’elle…

Très vite, son altruisme la met en danger, lorsqu’elle intervient pour sauver un vampire des griffes d’extrémistes.

Quelques années ensuite, HBO a décidé de donner une chance à la saga en créant la série intitulée True Blood. Plutôt fidèle aux romans, elle est en revanche beaucoup plus sexualisée (parfois trop à) mon goût) que les textes d’origine, mais les personnages sont assez bien campés, notemment grâce à l’acteur Alexander Skarsgaard qui crève clairement l’écran dans le rôle d’Eric Northman, faisant parfois oublier les faiblesses d’Emma Paquin interprétant Sookie Steakhouse.

Danger, sentiments, sexe et rock’n roll caractérisent bien cette série TV.

Pour ma part, les romans sont encore meilleurs !

(Navrée, impossible de mettre la main sur la bande annonce en français, ce sera donc en VO 😉

« Je me souviens de mes mésaventures, de mes doutes, de mes peurs, de ces petits riens qui semblent si graves, je me suis fixé tant de buts dans la vie et pourtant le seul et unique but qui soit important, le but ultime est d’assister à l’aube des temps et de se baigner dans la lumière qui emplie le monde… »

Lafayette, dans True Blood

6. The Vampire Diaries

Impossible de poursuivre notre route sanguinaire sans faire un détour par Mystic Falls ! Elena mène une vie plutôt banale jusqu’à ce qu’un mystérieux Stefan Salvatore débarquent en ville….

C’est le coup de foudre. Leur rapprochement va percer à jour certains secrets concernant l’étrange Stefan et bousculer sa vie tranquille.

Mais ce n’est rien, à côté de la tornade qui s’apprête à souffler : Damon, le frère aîné de Stefan, vient semer la zizanie à Mystic Falls, et peut-être aussi, dans le cœur d’Elena.

Très vite, la jeune femme devra faire face à l’évidence : tous deux ne sont pas humains.

Inspirée du roman Le journal d’un vampire de L. J Smith, cette série est une véritable pépite et son succès à été tel qu’une seconde saga littéraire à été crée à parti des épisodes télévisés. Non, il n’y en a jamais trop lorsqu’il est question de Damon et de Stefan Salvatore !

Série coup de cœur pour moi ! Un trio qui fonctionne et qui crève l’écran !

Je vous laisse avec la bande annonce (VO encore) !

« Cherchez au fond de mon âme, vous tomberez plus bas que vous ne l’êtes déjà. »

Damon, dans The Vampire Diaries

7. The Originals

Résultat de recherche d'images pour "the originals"

Attention, vous avez aimé les frères Salvatore ? Voici la série TV dérivée de The Vampire Diaries, j’ai nommé, the Originals !

Tirée de l’histoire des vampires originels (les fondateurs de l’espèce) dont on fait la connaissance au cours de la première séries, c’est avec joie que l’on retrouve certains personnages hauts en couleurs, tels que Klaus, dans ce spin off.

Il faut un carton ! Soyons clairs ! Pour ma part, j’ai coupé court en fin de saison 1, n’accrochant pas avec l’un des personnages féminins, mais je garde en tête de reprendre prochainement, et peut-être que cette fois-ci cela ira mieux !

En tout cas, l’acteur principal est juste incroyable ! Un charisme brut et bestial digne d’un vampire originel !

« L’amour n’est rien d’autre qu’un piège. La seule vérité… c’est que seul l’amour d’une famille ne meurt pas. »

The Originals

8. Moonlight

Mick St John, détective privé et vampire de son état, arpente les rues de Los Angeles afin de résoudre diverses affaires criminelles, surtout quand celles-ci ont trait avec le surnaturel ou son propre passé de vigilante nocturne. Il en profite pour garder un oeil sur sa protégée Beth Turner, une reporter qu’il surveille de loin depuis qu’il l’a sauvée, enfant, des griffes de celle qui a fait de lui une créature de la nuit. Le temps aidant, Mick s’est finalement épris de la belle avec qui il fît tout de même connaissance, mais, ne sachant que trop bien les problèmes qu’engendrerait une telle relation, se contentera ainsi de son rôle d’ange gardien, la belle lui servant parfois d’indic dans ses quêtes.

Voilà une série que j’ai beaucoup aimé regarder. Le casting fonctionne à merveille et l’intrigue est bien menée. Un duo explosif et touchant à la fois.

Une journaliste trop curieuse, un vampire trop humain, et nous voilà embarqués dans un tourment des plus délicieux !

Décidément, il devient compliqué de retrouver des trailers en français quand les séries ont plus de 5 ans… ce sera donc en anglais, et un trailer non officiel 🙂

« S’il y a bien une chose que j’ai appris en 85 ans,c’est que nos désirs ont souvent peu d’importance. Vous pouvez désirer aller quelque part. Vous pouvez vouloir survivre. Mais si l’univers en a décidé autrement, vous aurez beau vous enfuir, vous ne pourrez pas échapper à votre destin. »

Mick St John, Moonlight

9. Les Larmes rouges

Si je ne devais ne retenir qu’une saga littéraire sur les vampires, sans aucune hésitation, mon coup de cœur irait à la trilogie Les larmes Rouges de Georgia Caldera. Et oui, une romancière française !

Amoureux des vampires, cette trilogie est un joyau, un écrin de velours qui nous conte une histoire avec passion, danger et frissons.

La plume de Georgia est poétique, sombre et envoûtante.

La saga a depuis peu fait peau neuve avec de sublimes couvertures, une fois encore, plongeant parfaitement dans l’univers torturé de Cornélia et de Henri.

la lecture de cette trilogie est un voyage inoubliable, de ceux qui marquent à jamais nos mémoires de lecteurs.

Résumé :

« Le temps n est rien, il est des histoires qui traversent les siècles… »

Après une tentative désespérée pour en finir avec la vie, Cornélia, 19 ans, est assaillie de visions et de cauchemars de plus en plus prenants et angoissants.
Elle se retrouve alors plongée dans un univers sombre et déroutant, où le songe se confond à s y méprendre avec la réalité.

« Les sentiments sont propres aux humains, Cornélia. Je suis un vampire, mon coeur ne bat plus, et ce, depuis presque cinq cents ans. Tout est mort en moi… Définitivement mort, répéta-t-il, maussade. Trop de vie, j’imagine. Trop de morts aussi… L’indifférence et l’insensibilité sont le lot de tous ceux de mon espèce qui ont passé un peu trop de temps en ce bas monde. Ces émotions ne sont jamais que les reliques de notre humanité perdue. De vieux souvenirs en somme. Et, en ce sens, on ne peut pas dire que cela soit regrettable, c’est le remède à bien des maux, crois-moi. »

Les Larmes rouges, 1. Réminiscences, Georgia Caldera.

10. Anita Blake

C’est avec Anita Blake, saga écrite par Laurell K. Hamilton, que je conclue ce top 10 des références que je trouve incontournable quand on désire découvrir l’univers des vampires.

Voilà une saga adulte qui déménage ! Esprits sensibles, fuyez !
On frôle les limites à plusieurs reprises, comme aimait le faire aussi la saga télé True Blood.

Voici le résumé du tome 1, intitulé Plaisirs coupables !

« Mon nom est Blake, Anita Blake. Les vampires, eux, m’appellent “l’Exécutrice” et par égard pour les oreilles les plus chastes, je ne vous dirai pas comment, moi, je les appelle. Ma spécialité, au départ, c’était plutôt les zombies. Je relève les morts à la nuit tombée pour une petite PME. Ce n’est pas toujours très exaltant et mon patron m’exploite honteusement, mais quand on a un vrai don, ce serait idiot de ne pas s’en servir. Tuer des vampires, c’est autre chose, une vieille passion liée à des souvenirs d’enfance. Depuis qu’ils sont officiellement reconnus et ont pignon sur rue, ils se croient tout permis. Certes, il yen a de charmants, voire très sexy, mais il y en a aussi qui abusent. Ceux-là je les élimine. Rien de tel pour garder la forme : ça vous fouette le sang ! »

Vous l’aurez donc compris, nous avons là affaire à une héroïne survitaminée au caractère de louve ! Si cela ne vous effraie pas plus qu’un franc parler tiré d’une grotte d’ours, foncez ! C’est addictif et c’est même délicieux !

Je vous préviens, il existe plus d’une vingtaine de tomes ! De quoi vous faire voyager des semaines durant ! Bonne route !

« Sur notre gauche, je vis quelques boutiques, une résidence, un jardin public, puis un cimetière et une maison de retraite. Je me suis toujours demandé si les promoteurs ont fait exprès de la construire à proximité. Pour des raisons pratiques peut-être?Le cimetière est là depuis beaucoup plus longtemps que la maison de retraite. Certaines pierres tombales datent du début du XIXe siècle. Il faut vraiment être sadique pour forcer des petits vieux à contempler ce qui les attend par la fenêtre de leur chambre. »

Anita Blake, Laurell K. Hamilton

En bref

Vous l’aurez compris, les bonnes références ne manquent pas pour plonger ou replonger avec amour dans cet univers fascinant qu’est celui des vampires.

Ceci n’était qu’un top 10 et il reste encore bien d’autres pépites littéraires, cinématographiques et télévisées à découvrir !

J’espère que harper Jones saura trouver sa place dans vos top 10 #vampires !

Justement, si vous me disiez quelles sont vos préférences à vous ?

À très bientôt !

Blandine

PS : Hey, tu ne veux rien manquer des coulisses top secrets de ma prochaine saga, Harper Jones, qui mêle vampires et romance ? Alors deviens un lecteur VIP !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *